Logo

Passive management: bridging the gap between cryptos and traditional financial assets!

As with traditional financial assets, it seems that passive management is a preferred solution for cryptos.

09/02/2024


Toutes les recherches récentes, y compris la percée remarquable des ETFs - ces fonds indiciels cotés à frais réduit - montrent qu’une stratégie passive en matière d’allocation d’actifs est:

  1. Moins coûteuse (cost-effective), 
  2. Moins chronophage (time-saving)
  3. Moins lourde sur le plan cognitif et émotionnel (cognitive and emotional biases)
  4. Plus performante (performance-oriented)


Cette stratégie est doublement simple : à comprendre mais aussi à mettre en place.


Gestion d’actifs traditionnelle : la passivité a du bon


La gestion passive d’un portefeuille d’actions présuppose que les prix que le marché propose reflètent entièrement les informations disponibles : c’est la théorie des marchés efficients défendue entre autres par Eugene FAMA (prix Nobel 2013 d’économie). Et l’Histoire nous prouve que cette théorie, quoiqu’un peu tirée par les cheveux, car ne reconnaissant pas les situations “d’excès” de valorisation (cf bulle des années 2000), se révèle extrêmement lucrative face à une stratégie active.


Cette stratégie, soutenue par des arts plus ou moins approximatifs (analyse macroéconomique, microéconomique, valorisation, stratégie d’entreprise…) est souvent courageusement menée par des gérants professionnels qui ont roulé leur bosse et sélectionnent minutieusement les actions qu’ils implémentent dans leur portefeuille : le fameux stock-picking.


Toute cette agitation… pour rien ! Puisque selon l’étude SPIVA de 2022 sur les actions françaises, plus de 80% des gérants ne parviennent pas à battre leur benchmark (indice de référence). 


Et les cryptos dans tout ça ? 


Si les marchés financiers sont un monde où les excès émotionnels sont particulièrement vifs, le marché des crypto actifs l’est sans doute encore davantage de par sa taille et sa jeunesse. 


Il n’y a - comme le notait récemment dans un post Linkedin le CEO de notre société - qu’à observer la corrélation entre les cours du Bitcoin, et le nombre de recherches Google hebdomadaire le concernant. 




Et comme d’habitude en finance : lorsque la foule succombe à l’euphorie, les acheteurs FOMO (Fear Of Missing Out), harangués par les Unes des journaux, se précipitent en masse et s’exposent au risque de ce que les professionnels du secteur appellent parfois - non sans provocation - des “portes de saloon” (correction après forte hausse). À l’inverse, lorsqu’elle est particulièrement pessimiste, beaucoup vendent… Au pire moment possible !


La rencontre des crypto actifs et des marchés financiers traditionnels : appliquer la théorie des marchés efficients


Notre stratégie est donc fondée sur un principe de bon sens : pour éviter de nous exposer à tout ce bruit potentiellement délétère, privilégions le calme et la planification. 


Nous souhaitons le rappeler ici : il est statistiquement improbable qu’un investisseur, même très expérimenté, parvienne à saisir le marché dans ses plus bas, et vende à ses plus hauts (malgré ce que vous pouvez entendre des “supposés” succès de votre entourage - personne n’aime parler de ses défaites n’est-ce pas ?). 


Ainsi, l’investissement à long terme se révèle être la stratégie la plus efficace pour générer des rendements décents. Mais pour ce faire, il faut être convaincu, comme nous le sommes, que les crypto actifs (au moins Bitcoin et Ethereum) sont là pour durer.


Et ce, pour de nombreuses raisons : 


  1. Leur technologie a énormément de valeur à délivrer à la société dans son ensemble.
  2. Leur potentiel d’appréciation est important (si l’on considère le Bitcoin comme l’or numérique, il existe un potentiel de rattrapage de valorisation particulièrement élevé).
  3. Les institutions financières traditionnelles les adoptent de plus en plus et encouragent leur normalisation.


Le marché des crypto actifs est encore loin d’avoir atteint sa pleine maturité. Nous n’avons peut-être pas encore le recul historique pour pouvoir affirmer avec la même ferveur qu’il favorise, comme les marchés actions, un investissement passif. 


Mais ce que nous savons, c’est que parce que la gestion émotionnelle et cognitive d’un investissement actif (allers-retours fréquents) en crypto monnaies est très coûteuse en énergie et souvent contre-productive, la gestion passive en crypto actifs semble être une des meilleures stratégie pour accroître sa sérénité durant sa phase d’investissement, mais aussi ses chances de réussir à atteindre ses objectifs. 



Nathan Dercole (Ambro)



Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement en crypto actifs comporte des risques de perte en capital (Voir les recommandations de l’AMF)


Newsletter

Subscribe to our newsletter to keep up to date with the crypto market!

Subscribe

0