Logo

Investment risks: what are they and how to deal with them?

The difference between risk management in traditional and crypto markets.

24/02/2023


Les crypto sont réputées pour être une classe d’actifs risqués. Quelle est donc les différences de risques par rapport à ceux des marchés traditionnels et comment les gérer ?


La notion de risque lié à l'investissement

 

Les risques sont omniprésents et font partie de notre vie quotidienne. Il en va donc de soi que l'investissement est une activité qui peut comporter des risques et il est important pour tout investisseur de le comprendre afin de prendre des décisions éclairées.

 

Les risques d'investissement peuvent être classés en deux catégories principales :

  • Les risques macroéconomiques, également connus sous le nom de risques systémiques. Ils sont liés à l'économie dans son ensemble et peuvent affecter tout le marché. Ces risques incluent des facteurs tels que les fluctuations des taux d'intérêt, les variations des taux de change, l'inflation, les cycles économiques et les crises financières.
  • Les risques microéconomiques, en revanche, sont spécifiques à une entreprise ou à un secteur particulier. Ces risques peuvent inclure différents facteurs tels que la qualité de la gestion de l'entreprise, la concurrence, les réglementations, les événements imprévus, les risques opérationnels, les risques de crédit, les risques de marché et les risques de liquidité. Les risques micro sont spécifiques à chaque entreprise ou secteur et peuvent varier considérablement d'une société à l'autre.


La relation entre risque et récompense ?

 

Pour tout placement financier, il existe une corrélation forte entre le niveau de risque associé à une décision et la récompense potentielle qui peut en découler. En d'autres termes, plus un choix comporte de risques, plus la récompense potentielle peut être grande. Cela s'applique à de nombreuses situations dans la vie, de la finance à la vie personnelle.


Dans le monde de la finance, la relation entre le risque et la récompense est souvent exprimée sous forme de rendement attendu. Les investissements à haut risque, comme les actions, peuvent offrir des rendements plus élevés que les investissements à faible risque, comme les obligations. Cependant, cela ne signifie pas que chaque investissement à haut risque rapportera des rendements élevés ou que les investissements à faible risque ne rapporteront jamais de rendements élevés. En fin de compte, le niveau de risque que l'on est prêt à prendre dépend de sa propre tolérance au risque et de ses objectifs financiers.


Les principaux risques sur les marchés traditionnels

 

ll existe plusieurs types de risques d'investissement. Leur point commun ? Ils peuvent tous mener à une perte partielle ou total en capital. En voici quelques-uns :

 

Risque de marché


Le risque de marché est le risque associé aux fluctuations des prix des actifs financiers en raison de facteurs tels que les changements économiques, les événements politiques, les changements de taux d'intérêt, les changements de sentiment des investisseurs et d'autres facteurs exogènes qui peuvent affecter les marchés.

Le risque de marché est un risque commun à tous les types d'investissements, y compris les actions, les obligations, les fonds négociés en bourse, les fonds communs de placement, les devises et les matières premières.

Le risque de marché peut se manifester de différentes manières, selon le type d'investissement. Par exemple, dans le cas des actions, le risque de marché peut se manifester par une baisse des prix des actions due à des facteurs économiques tels que la croissance économique ralentie, une baisse des bénéfices des entreprises ou une hausse des taux d'intérêt. Dans le cas des obligations, le risque de marché peut se manifester par une augmentation des taux d'intérêt, ce qui peut entraîner une baisse de la valeur des obligations existantes.

 

Risque de change


Le risque de change, également connu sous le nom de risque de devises, est le risque qu'un investisseur court lorsque ses investissements sont exposés à des fluctuations des taux de change entre les différentes devises. Lorsqu'un investisseur détient des actifs libellés dans une devise étrangère, la valeur de ses actifs peut augmenter ou diminuer en fonction des fluctuations des taux de change. Par exemple, si un investisseur détient des actions d'une entreprise européenne et que la valeur de l'euro baisse par rapport à la devise de l'investisseur, la valeur de ses actions diminuera en conséquence.

Le risque de change peut être un facteur important pour les investisseurs qui investissent dans des titres étrangers, qui font du commerce international ou qui voyagent à l'étranger. Il est important de noter que le risque de change peut avoir un impact sur les investissements à court terme, mais également sur les investissements à long terme.

 

Risque de liquidité


Le risque de liquidité est le risque associé à l'incapacité d'un investisseur à vendre rapidement un actif ou à le vendre à un prix équitable. Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles un actif peut être difficile à vendre rapidement. Par exemple, certains actifs peuvent ne pas être négociables sur les marchés publics, tels que les placements privés ou les actions non cotées en bourse. De plus, les marchés peuvent être illiquides en raison de la volatilité du marché, de l'incertitude économique ou d'autres facteurs qui peuvent rendre les investisseurs réticents à acheter ou à vendre des actifs.


Risque de crédit


Le risque de crédit est le risque que l'emprunteur ne rembourse pas une dette ou un prêt tel qu'il était convenu, ou qu'il ne rembourse pas du tout. Ce risque peut se produire lorsque l'emprunteur fait défaut, c'est-à-dire qu'il ne remplit pas ses obligations de remboursement telles que prévues dans le contrat de prêt.

Le risque de crédit est présent dans de nombreux types de transactions financières, y compris les prêts, les obligations, les dérivés de crédit et les contrats à terme. Il peut affecter les investisseurs de différentes manières, en fonction de leur exposition aux emprunteurs défaillants. Par exemple, dans le cas des obligations, le risque de crédit est le risque que l'émetteur ne rembourse pas les intérêts ou le principal dus à l'échéance. Les obligations émises par des emprunteurs plus risqués, tels que les entreprises à haut rendement ou les pays émergents, ont tendance à avoir un risque de crédit plus élevé et donc un rendement potentiellement plus élevé pour compenser ce risque.


Risque opérationnel


Le risque opérationnel est le risque de pertes découlant des erreurs, des défaillances des systèmes, des erreurs humaines, des cyberattaques, des catastrophes naturelles, des problèmes de conformité réglementaire, des perturbations du marché et d'autres événements imprévus qui affectent l'entreprise.

Ce type de risque peut avoir un impact significatif sur les résultats financiers d'une entreprise, en particulier si elle dépend fortement de ses systèmes et processus pour fonctionner de manière efficace et efficiente. Les pertes liées au risque opérationnel peuvent être directes, comme les coûts de réparation ou de remplacement de systèmes endommagés, ou indirectes, comme la perte de clients ou la baisse de la valeur de l'action.


Quels sont les risques spécifiques aux monnaies numériques ?

 

Les monnaies numériques, comme le Bitcoin, Ethereum ou encore d’autres altcoins, présentent plusieurs risques qui leur sont propres, notamment :


Risque de volatilité


Le risque de volatilité est l'un des principaux risques associés aux crypto-monnaies. Les prix peuvent fluctuer considérablement en très peu de temps. Cette volatilité est causée par plusieurs facteurs, notamment la spéculation, les cycles économiques, l'adoption de la technologie et les événements géopolitiques.

La spéculation est l'un des facteurs les plus importants de la volatilité des crypto-monnaies. Les investisseurs achètent et vendent des crypto-monnaies dans l'espoir de réaliser un bénéfice en tirant parti de la fluctuation des prix. Cela peut entraîner des hausses de prix importantes suivies de baisses brutales. A titre d’exemple, le prix du Bitcoin a connu une volatilité considérable au fil des ans. En 2017, son prix a augmenté de plus de 1 000 % en quelques mois, passant de moins de 1 000 $ à plus de 20 000 $. Cependant, cette augmentation rapide a été suivie d'une chute abrupte de plus de 80 % en 2018, faisant passer le prix du Bitcoin à moins de 4 000 $.


 

Risque de sécurité


Les actifs numériques reposent une technologie disruptive : la blockchain. Elle présente l’avantage mais aussi l’inconvénient de réaliser des transactions d’une manière quasi instantanée et de façon irrévocable. Cette rapidité d’exécution pour transférer des sommes d’argent sans limite et sans intermédiaire attire, sans surprise, la convoitise de certaines personnes malveillantes.

Les crypto sont tout d’abord sujettes au risque de piratage. Les portefeuilles de crypto-monnaies et les plateformes d'échange sont souvent la cible de hackers qui cherchent à voler des actifs numériques. Les failles de sécurité dans ces systèmes peuvent permettre aux pirates de dérober des crypto sans que les utilisateurs ne puissent récupérer leurs fonds. C’est pourquoi il est souvent dit « not your key, not your coin » et qu’il peut être pertinent de conserver soi-même ses crypto-actifs. Les portefeuilles sont protégés par une clé privée, qui est nécessaire pour accéder aux fonds. Si celle-ci est perdue ou volée, l'utilisateur ne pourra plus accéder à ses fonds.

Par ailleurs, les utilisateurs de crypto-monnaies peuvent être la cible de phishing, où des escrocs tentent d'obtenir des informations personnelles en se faisant passer pour des plateformes d'échange ou des portefeuilles de crypto-monnaies.

 

Risque de réglementation


Les risques liés à la réglementation des crypto-monnaies sont réels et peuvent avoir un impact significatif sur l'industrie des crypto-monnaies. On sait déjà que certains pays ont les crypto dans le viseur. Pire même, le gouvernement chinois ont dernièrement opté pour une interdiction pure et simple. Si d'autres pays décidaient de faire de même, cela pourrait affecter l'adoption et la valeur des crypto-monnaies.

Cela va de pair avec les régulateurs qui pourraient imposer des réglementations excessives aux entreprises crypto, ce qui pourrait freiner l'innovation et l'adoption de cette technologie. Leur crainte concerne principalement les sujets de fraude, blanchiment d'argent et financement du terrorisme. Il est important, aussi, de noter que les risques liés à la réglementation des crypto-monnaies ne sont pas les mêmes dans tous les pays, et que les régulateurs sont en train de trouver un équilibre entre la promotion de l'innovation et la protection des consommateurs.


Quelles sont alors les bonnes pratiques pour faire face au risque quand on investit dans les crypto ?

 

Les crypto-monnaies peuvent permettre de gagner beaucoup d’argent, et ce d’une manière rapide. Mais ces gains importants sont forcément associés à une grande prise de risques. Voici le béaba à appliquer pour appréhender au mieux les risques liés à tout placement crypto :

 

Faire ses propres recherches


L’erreur la plus répandue chez les néo-investisseurs est de se laisser influencer par la peur de rater une occasion d'investissement. C’est ce qu’on appelle FOMO, ou encore Fear Of Missing Out. Il est préférable de prendre le temps de faire des recherches et de prendre une décision éclairée plutôt que de se précipiter dans un investissement impulsif qui pourrait s'avérer coûteux à long terme. Il ne sera jamais suffisamment recommandé de comprendre le projet, ses objectifs, son équipe, son historique, sa capitalisation boursière, son graphique de prix, sa communauté, etc…

 

Investir de l’argent dont on n’a pas besoin pour vivre

 

Si vous investissez de l'argent dont vous avez besoin pour vos dépenses courantes, vous pouvez vous retrouver dans une situation financière difficile. Il faut donc veiller à ne pas mettre en danger votre situation financière à court terme.


Diversifier son portefeuille


Investir dans une seule crypto-monnaie peut être risqué, car la valeur d'une monnaie peut varier considérablement en fonction de facteurs tels que l'adoption, la réglementation et la concurrence. En diversifiant son portefeuille, un investisseur peut réduire le risque de perte de valeur en raison d'une fluctuation défavorable dans la valeur d'une seule crypto-monnaie.

Par ailleurs, différentes crypto-monnaies ont des objectifs et des fonctionnalités différents. En investissant dans plusieurs crypto-monnaies, un investisseur peut profiter de différentes opportunités de croissance à long terme, en se positionnant pour tirer parti des différentes tendances et développements dans l'écosystème crypto. Bonne nouvelle, ce que ce propose Ambro avec ses Paniers Crypto.

 

Rééquilibrer son portfolio


En vendant des actifs qui ont connu une croissance importante et en achetant des actifs sous-performants, de sorte que le portefeuille retrouve sa répartition d'actifs initiale, permet de maintenir une répartition d'actifs cohérente. Le rééquilibrage permet également d'adapter son portefeuille en fonction de ses objectifs d'investissement et de son profil de risque.

Et pour ceux qui trouve que c’est trop chronophage de veiller sur le rééquilibrage et la réallocation ses crypto-actifs, Ambro permet l’automatisation de toutes ses taches afin de vous faciliter la vie.

 

Prendre ses bénéfices


Si un investisseur ne prend pas régulièrement ses bénéfices, il risque de manquer des opportunités de réaliser des gains significatifs en cas de forte hausse des prix, mais aussi de subir des pertes importantes en cas de chute des prix. De plus, en prenant régulièrement ses bénéfices, un investisseur peut réaliser des profits et les réinvestir dans d'autres opportunités d'investissement, diversifiant ainsi son portefeuille et maximisant les chances de rendement à long terme.

Newsletter

Subscribe to our newsletter to keep up to date with the crypto market!

Subscribe

0