Logo

The adoption of cryptocurrencies in the world in 2022

From 102 to 320 million users in less than 2 years, cryptocurrencies are becoming increasingly important.

01/11/2022



Qui n'a jamais entendu parler de Bitcoin ? Les cryptomonnaies suscitent de plus en en plus d'intérêt, que ce soit auprès des particuliers, des institutionnels et même de certains pays qui commencent même à les adopter comme monnaie légale. Est-ce le début d'une adoption massive ?


Une adoption à l'échelle mondiale


Cela fait maintenant 13 ans que le sujet des cryptomonnaies est sur la table. A l'origine, il y a la parution du "White paper" de Bitcoin publié en 2008 par un certain Satoshi Nakamoto. Depuis, si les monnaies numériques restent un sujet relativement jeune, l'adoption des actifs numériques dans le monde ne fait qu’augmenter à chaque fois que Bitcoin atteint des prix records.

En 2022, on recense environ 320 millions d’investisseurs en cryptomonnaies (4% de la population mondiale) contre 100 millions en 2020. L’adoption des crypto-actifs a donc été multipliée par 3 en moins de 2 ans.


Les pays avec plus grand nombre de détenteurs de cryptomonnaies aujourd’hui sont:

  • Les Etats-Unis (52 millions),
  • l’Inde (27 millions),
  • le Pakistan (20 millions),
  • le Vietnam (20 millions).


Chainalisys, société d’analyse de Blockchain, a récemment publié son rapport géographique d’adoption des cryptomonnaies dans le monde en 2022 en analysant un échantillon de 146 pays. Si l’on constate que de plus en plus de personnes détiennent des cryptos, ce sont principalement les pays émergents qui possèdent les taux d’adoption les plus élevés par rapport au nombre d'habitants.

Le Vietnam se retrouve à la première place, loin devant les Etats-Unis qui eux se retrouvent en cinquième position. La France se retrouve quant à elle bien au-delà de la 20ème position :




Pourquoi les pays émergents sont-ils plus favorables à l’adoption des cryptomonnaies ?


Dans la plupart des pays en voie de développement, l’accès au système financier est limité. Beaucoup de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, ce qui leur rend impossible la détention d'un compte en banque. On compterait aujourd’hui 1,7 milliards de personnes dans le monde qui ne sont pas bancarisées.

Dans ces pays où règne souvent une instabilité politique et aussi économique, les monnaies officielles sont plus qu'instables. Cela a pour effet d'entrainer des phénomènes d’hyper inflation comme au Vénézuela, où l'indice des prix à la consommation aurait augmenté de 500% sur l'année passée.


Pour se détacher des problèmes économiques, la solution adoptée par beaucoup de ces populations est l’utilisation des cryptomonnaies. Etant donnée qu'elles ne peuvent pas être contrôlées par un acteur central, les fonds ne peuvent pas être bloqués ou manipulés par leur Etat de résidence en cas de crise monétaire majeure.


Ainsi, c'est tout naturellement Bitcoin qui est le crypto-actif le plus utilisé du fait de son statut de valeur refuge.

Certains pays ont même poussé l’adoption des cryptomonnaies au niveau supérieur en déclarant Bitcoin comme monnaie ayant cours légal. Cela signifie donc que Bitcoin peut désormais être utilisé comme monnaie d'échange dans tous les commerces du territoire en question. Le Salvador a été le premier pays à prendre cette décision en juin 2021, suivi de la Centrafrique en avril 2022. D’autres pays en développement pourraient suivre le mouvement prochainement...


L’adoption des cryptomonnaies en France


Nous avons pu voir que la France n’était pas le pays le plus tourné vers les crypto-monnaies par rapport à son nombre d'habitants. Rien de très surprenant au vu de notre niveau de développement ! Néanmoins, les Français sont loin d'être insensibles aux actifs numériques. Au contraire, nous sommes plutôt à l'aube d'une adoption massive.


Selon une étude menée par l'IPSOS pour KPMG et l'Association pour le Développement des Actifs Numériques (ADAN), plus de 8% des Français ont déjà acheté des cryptomonnaies et 30% envisagent d'en acheter prochainement. Parmi les intéressés, 46,7% des Français n'ont pas investi car ils ne connaissent pas suffisamment le fonctionnement des cryptomonnaies. La population Française porte donc un intérêt grandissant pour les cryptomonnaies et une grande partie d’entre elle serait prête à sauter le pas dans un avenir très proche.


Sans surprise, ce sont les jeunes qui sont les plus enclins à investir dans les cryptomonnaies : 67% des détenteurs de cryptomonnaies ont moins de 35 ans, tandis qu’uniquement 5% des investisseurs ont plus de 50 ans. Il est donc primordial de fidéliser cette jeune population à revenu modeste ainsi que d’attirer les plus âgés dont les revenus sont supérieurs.

De plus, même si la France a encore du chemin devant elle afin de faire partie des pays leaders en terme d'adoption, elle attire les géants de l'écosystème crypto. En effet, beaucoup cherchent à installer leur siège social dans la capitale française.

C'est le cas du mastodonte Binance, avec ses 120 millions d’utilisateurs, qui a ouvert le bal en obtenant l’enregistrement en tant que PSAN (Prestataire de Services sur Actifs Numériques) délivré par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) pour installer son siège Européen à Paris. Son emblématique CEO et fondateur, Changpeng Zhao, indique : “la France et l'Europe seront le premier acteur mondial de l'industrie de la blockchain et de la cryptomonnaie.” D'autres entreprises du secteur ont alors suivi le mouvement comme Crypto.com (70 millions d'utilisateurs).


La France est attractive parce que notre régulation est l'une des plus avancées au monde. Nos politiques poussent énormément pour le développement du Web 3.0. Ils ne veulent pas rater le tournant que notre monde est en train de prendre, comme ils ont pu passer à côté d'Internet dans les années 2000. Notre Ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, précise même qu'il veut faire de notre pays le « hub européen de l'écosystème des crypto-actifs ».


Les institutionnels et les cryptomonnaies


Les institutionnels prennent de plus en plus en considération les cryptomonnaies comme un réel levier d’investissement et de diversification. D’après une étude de Fidelity Digital Assets menée auprès de 800 investisseurs institutionnels en Europe et aux USA sur l’année 2020, 36% ont déclaré posséder des crypto-actifs, et 60% d’entre eux estiment que les monnaies numériques méritent une part dans leur portefeuille d’investissement.


De plus, le NASDAQ, la deuxième bourse américaine, s’apprête à lancer son fonds de gestion de cryptomonnaies dans le but de proposer un service de conservation d’actifs numériques en Bitcoin et en Ethereum pour les institutionnels face à la forte demande qui leur fait face.

Les banques traditionnelles s'impliquent elles aussi énormément dans l'écosystème crypto, à l'instar de Goldman Sachs qui propose des prêts garantis en Bitcoin.


Et saviez-vous que l'institutionnel qui possède le plus de cryptomonnaies est Google ? Les investissements en actifs numériques de sa maison-mère, Alphabet Inc, s'élèvent aujourd'hui à plus de 1,4 milliard de dollars, suivi de près par la banque américaine Morgan Stanley qui en possède pour une valeur de 1,1 milliard de dollars.


Une adoption similaire à celle d’internet ?


Le marché des cryptomonnaies est toujours en phase précoce d’adoption. Nous pouvons notamment comparer son adoption à celle d’autres technologies révolutionnaires telles que le téléphone ou encore internet, qui ont connu une phase d’adoption lente au début puis une adoption massive très rapidement.





Tout comme pour celle d’internet, la technologie derrière les cryptomonnaies (la blockchain) est complexe et difficile à saisir pour la majorité. Il faut donc du temps pour que le monde comprenne son potentiel et son intérêt.


Si cette tendance se poursuit, il est fort probable que l'écosystème des cryptomonnaies rejoigne la zone d'hyper adoption pour passer d’un marché de niche à un marché de masse.


Certains acteurs comme la FinTech Ambrosia, régulée auprès de l’AMF, souhaitent participer à l'adoption de masse des cryptomonnaies. Leurs différentes solutions d'investissement crypto sont simples et accessibles à tous les néophytes qui souhaitent dynamiser leur épargne sans stress.

Newsletter

Subscribe to our newsletter to keep up to date with the crypto market!

Subscribe

0