Logo

Interview de Victor Demonchaux, CEO d'Ambro

Investir dans les cryptos et gagner

13/03/2024

C’est en 2017 que Victor Demonchaux tombe littéralement amoureux de Bitcoin. Convaincu par le potentiel des cryptomonnaies, il fonde Ambro à l’été 2021. Et destine sa plateforme aux néo-investisseurs désirant diversifier leur portefeuille d’actifs tout en limitant leur risque. Selon lui, les cryptos, Bitcoin en tête, réservent encore de très bonnes surprises, à condition de faire preuve de méthode.


Victor Demonchaux, 27 ans, diplômé de l’EM de Lyon, est depuis toujours passionné par la gestion des finances personnelles : immobilier, bourse et métaux précieux. En 2017, il découvre les cryptomonnaies, à la croisée entre fabuleuses opportunités d’investissement et univers technologique fascinant. Après avoir approfondi l’étude de cette classe d’actifs, il fonde Ambro en 2021. Il s’agit d’une plateforme dédiée aux néo-investisseurs crypto, soit les investisseurs débutants voulant diversifier leur patrimoine sur cette classe d’actifs.


Retour sur l’histoire de Bitcoin


Pour nous expliquer son projet, Victor revient sur l’histoire des cryptomonnaies, et en particulier la première d’entre elles : Bitcoin. Mis en circulation en 2009, son objectif consiste à pallier les défauts d’un système bancaire dominé par les banques centrales.

Bitcoin est donc un actif présentant de l’intérêt pendant les périodes troublées. Ou bien dans les pays à l’économie et au système politique instables. « Par exemple, au Liban, les gens se sont rendu compte du jour au lendemain qu’il leur était devenu impossible de retirer les liquidités qu’ils avaient déposées sur leurs comptes bancaires. Qui est le détenteur réel de l’argent que l’on a confié à une banque ? »


Par contraste, un détenteur de Bitcoins a, premièrement, la garantie absolue d’être le propriétaire de ses avoirs. Il les possède en propre. Il n’a pas besoin de tiers et peut gérer lui-même ses liquidités. Deuxièmement, Bitcoin permet d’échanger de la valeur partout dans le monde, à moindre frais et de façon quasi-instantanée. Enfin, troisièmement, Bitcoin représente une réserve de valeur. Comme le rappelle Victor, « Bitcoin a les mêmes caractéristiques que l’or. L’or est rare car il n’existe qu’en quantités finies sur la terre. C’est exactement la même chose pour Bitcoin. Nous savons à l’avance que l’émission de Bitcoins sur le marché se limitera à un nombre fini de 21 millions. Cette rareté lui donne sa valeur ainsi que le statut de valeur refuge ».


Ambro, plateforme d’investissement dédiée aux néo-investisseurs en cryptos


Lorsqu’un investisseur cryptocurieux s’inscrit sur Ambro, Victor et son équipe cherchent à déterminer son profil. Pourquoi est-il là ? Quels sont ses objectifs et ses attentes ? Combien veut-il investir ? Sur quelle période ? Quelle est la proportion de cet investissement par rapport à l’ensemble de ses revenus et de son patrimoine ? « Surtout, quel est son niveau d’aversion au risque, c’est-à-dire le niveau de volatilité qu’il est prêt à supporter pour son portefeuille ? » Un conseiller Ambro revient alors vers lui sous 24 heures par vidéo interposée pour lui proposer une stratégie d’investissement personnalisée.

Tout client s’inscrivant chez Ambro bénéficie par conséquent de conseils délivrés par une personne habilitée auprès de l’Autorité des Marchés Financiers, ce qui garantit son niveau d’expertise. « Son interlocuteur n’est pas basée en Inde, en Chine ou quelque part à l’autre bout du monde. La communication se fait en français. Cela nous paraît indispensable pour instaurer le lien de confiance avec nos clients, dès le début de la relation ».


La différenciation d’Ambro


Parmi les concurrents d’Ambro, on peut distinguer les gestionnaires de patrimoine. Ces derniers interviennent dans l’immobilier, la bourse, les métaux précieux, le private equity, les cryptos, etc. « En ce qui nous concerne, rappelle Victor, nous nous spécialisons sur la crypto uniquement. Néanmoins, notre approche diffère de celle des giga-plateformes de type BinanceCoinbase ou Kraken. Ces plateformes, très connues, se targuent de rassembler des millions d’utilisateurs ».


Par rapport à ces plateformes, Ambro met en avant deux caractéristiques. Premièrement, elle délivre un accompagnement personnalisé. Le client se sent rassuré par rapport à une classe d’actifs très volatile. Comme le rappelle Victor, « 85% des néo-investisseurs perdent de l’argent lorsqu’ils débutent sur le marché crypto. En effet, nombre d’investisseurs inexpérimentés bifurquent rapidement vers le trading, en y ajoutant des effets de levier et en se positionnant sur le court terme. Ils cherchent des crypto-pépites uniquement, au lieu de se concentrer sur des cryptomonnaies solides. Pour éviter cela, nous apportons beaucoup de conseil, d’accompagnement : de l’humain, en un mot ».


Ambro : des paniers de cryptos selon chaque profil de risque


Deuxièmement, Ambro propose cinq paniers crypto, véritables réplications de fonds indiciels. « Simplement, on ne peut pas les appeler ETF car ils ne sont pas constitués d’actifs échangeables sur le marché boursier. À la fin de chaque mois, nous procédons à un rééquilibrage et à une réallocation de ces paniers afin de remplacer les actifs les moins pertinents par les nouvelles opportunités du marché ».


Ainsi, il existe une multitude de cryptomonnaies dans l’écosystème crypto. Parmi elles, Bitcoin est de loin le projet le plus pertinent et le plus important, car il s’agit du premier : « c’est aussi le projet le plus beau, le plus pur et le plus décentralisé », selon Victor. « Notre objectif consiste donc à construire des paniers dont un composante clé est le Bitcoin, certes, mais de façon non exclusive. En fonction du risque, nous mettons plus ou moins de Bitcoins dans un panier… Ou alors pas du tout, de façon à exposer nos clients à des projets plus jeunes. Ces derniers sont certes un peu plus risqués, mais ils présentent un potentiel de croissance plus fort ». Le choix du panier s’effectue en fonction du profil de risque de l’investisseur.



Les crytos, une classe d’actifs volatile… sur le court terme


Les cryptos ne sont pas une classe d’actifs “dangereux” liés au blanchiment d’argent ou au financement du terrorisme. Seulement 0,15% des transactions en cryptos servent à financer ce type d’entreprises criminelles, contre 2% des transactions en liquide. En revanche, il s’agit d’une classe d’actifs volatile.


Victor caractérise le risque auquel s’expose tout investisseur de deux façons. D’une part, il considère le risque de perte sèche. Selon lui, « ce risque existe lorsqu’on se positionne sur de petites cryptomonnaies, encore appelées shitcoins. Cela recouvre des cyptomonnaires vouées à s’éteindre rapidement, car elles ne s’appuient pas sur des projets viables. Ce sont souvent des cyptomonnaies manipulées par des communautés souhaitant monter des arnaques. Chez Ambro, cela représente tout ce que nous voulons éviter. En effet, nous souhaitons exposer nos clients à des actifs solides uniquement. C’est-à-dire que nous étudions leur évolution sur le long terme de façon à avoir le recul nécessaire sur leur évolution ».


La hausse des cryptos sur le long terme


Par ailleurs, Victor est bien conscient du caractère volatile des cryptos. Cela s’explique par la façon dont la valeur de ces actifs se fixe, à l’image du plus célèbre d’entre eux : Bitcoin. Comme notre interlocuteur le rappelle, « Bitcoin est le fruit d’un consensus. Son prix est déterminé en fonction de l’offre et de la demande. Par conséquent, pendant les périodes de doute, son prix est susceptible d’un effondrement soudain, car les investisseurs désirent liquider leurs actifs rapidement ».


Pourquoi une telle violence ? Le marché du Bitcoin est encore peu capitalisé (1.500 à 2.000 milliards de dollars au niveau mondial) par rapport à celui des actions (100.000 milliards) ou de l’immobilier (380.000 milliards de dollars). Or, quand la taille d’un marché est modeste, quelques ventes suffisent à déclencher un mouvement baissier général.

Par conséquent, « une personne désirant investir sur Bitcoin sur trois mois seulement s’expose à des pertes, effectivement. Néanmoins, si on remonte à la création de Bitcoin, il y a quinze ans en arrière, on se rend compte qu’une personne s’étant positionnée sur une période supérieure à trois ans réussit invariablement à faire des gains. Donc, à court-terme, cela fluctue énormément. Cependant, dès que l’on dézoome un petit peu, la tendance de Bitcoin est invariablement haussière ».


L’offre Ambro à l’attention des particuliers et des entreprises


L’application Ambro disponible sur les appstores est dédiée au B2C, c’est-à-dire aux particuliers souhaitant insuffler une petite dose de cryptos dans leur patrimoine. La cible privilégiée par Victor ? Le bon père de famille ! « Un bon père de famille se définit par son positionnement sur des actifs dont le risque est modéré, sans avoir énormément de temps à consacrer à ses investissements. Il peut donc se positionner sur des actifs comme le Bitcoin. Certes, le risque lié à la volatilité est important, mais à court terme seulement. C’est la raison pour laquelle Bitcoin peut très bien faire partie, à hauteur de 1, 3 ou 5%, du patrimoine d’un bon père de famille ».


En outre, Ambro propose une offre dédiée aux entreprises à la trésorerie excédentaire. En effet, il peut être intéressant pour elles d’exposer une petite partie de ces fonds (entre 2 et 5%) sur du Bitcoin ou bien sur un panier de cryptomonnaies. « Nous accompagnons donc ces entreprises en les conseillant sur la meilleure façon de faire travailler leur trésorerie dormante, en en plaçant une partie sur de la cryptomonnaie ».


Victor conclut son interview en faisant remarquer que les clients qu’il accompagne sur le long terme, investissant chaque mois de manière diversifiée, passive et sereine, ont déjà pu retirer plus de 500.000 € de profits réalisés sur sa plateforme. De quoi rassurer tous les investisseurs : du bon père de famille au gestionnaire de trésorerie d’entreprises !


Plus d’informations en cliquant ici.

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour vous tenir informé de l'actualité du marché crypto !

S'abonner

0 Commentaire

Poster le commentaire